25 septembre 2021
Covid Un agent de santé en Guinée

1995, un médecin se souvient de la première épidémie d’Ebola en 1976

Cinq ans après avoir été éradiquée, la maladie Ebola est de retour en Guinée. Cette fièvre hémorragique mortelle est apparue en 1976. Un médecin présent à l’époque se souvient.

“On ne l’a pas traitée. On a assisté à son explosion, on a assisté à son expansion et on a assisté à sa disparition naturelle”.

Cette fièvre hémorragique apparaissait pour la première fois en Afrique de l’Ouest en 1976, près de la rivière Ebola qui lui a donné son nom. A l’époque, on évoquait déjà un vaccin… ou plutôt d’un sérum pour soigner l’infection virale hautement infectieuse aux origines mystérieuses. Un virus mortel qui se transmet par le sang, et toute sécrétion. Elle est mortelle à 70 %.
Le 20 mai 1995, alors que l’épidémie d’Ebola était de retour en République démocratique du Congo, Gilbert Raffier,  un médecin militaire qui se trouvait au Zaïre en 1976, se souvenait de cette épidémie qui avait tué ) l’époque 300 personnes, avant de disparaître d’elle-même. Un sérum avait pourtant été testé par des médecins belge et français à l’époque.

On l’avait testé sur un médecin de Salisbury en Angleterre qui avait été contaminé par un tube qu’il avait cassé, il commençait à  développer la maladie, on lui a injecté le sérum et il a été sauvé“.

Réapparue début février 2011 en République démocratique du Congo, il s’agit de la première résurgence de la maladie en Afrique de l’Ouest. A ce jour en guinée, et selon les autorités, sept personnes ont été testées et trois d’entre elles au moins sont décédées.

ina.fr